• votre commentaire
  •  

    Pensée :

    “Mais YHVH ne vous a pas donné un cœur pour connaître, ni des yeux pour voir, ni des oreilles pour entendre, jusqu’à ce jour.” (De 29:4)

    “Qui est celui–ci qui, sans connaissance, voile le conseil ? (…) Mon oreille avait entendu parler de toi, maintenant mon œil t’a vu,” (Job 42:3-5)

    Quel chemin faut t’il vivre pour, à l’exemple de Job, dire « maintenant mon œil t’a vu » ?

    Ce chemin commence à Péssah, à notre libération, il commence à Golgoltha… il se poursuit jusqu’à Soukkoth, à la réjouissance du Royaume… Car :

    “YHVH ton Élohim, circoncira ton cœur et le cœur de ta semence, pour que tu aimes YHVH ton Élohim, de tout ton cœur et de toute ton âme, afin que tu vives ;” (De 30:6)


    votre commentaire
  •  

    Samedi   soir au Dimanche  soir Sainte Convocation d'Automne, ordonnée par YHWH , Zikron Troua, Mémoire d'Ovation.

    Mais qu'Est-ce donc que cette fête ?  Quel sens prophétique  ? et pourquoi fait-elle partie des 7 Fêtes annuelles ?

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Question :

    Apprenons nous réellement à compter nos jours ?...rachetons nous vraiment le temps ? 

    Avons nous compris qu'un jour passé est irrémédiablement passé, soit il sera comptabilisé dans le livre des talents , soit il sera dans la balance du jugement...

    A méditer.

    ==================

    1 Prière de Moïse, l’homme d'Elohim. Adonaï, tu as été notre abri d’âge en âge!

    2 Avant que les montagnes fussent nées, avant que fussent créés la terre et le monde, de toute éternité, tu étais l'Elohim puissant.

    3 Tu réduis le faible mortel en poussière, et tu dis: "Rentrez dans la terre, fils de l’homme."

    4 Aussi bien, mille ans sont à tes yeux comme la journée d’hier quand elle est passée, comme une veille dans la nuit.

    5 Tu les fais s’écouler, [les hommes], comme un torrent: ils entrent dans le sommeil; le matin, ils sont comme l’herbe qui pousse,

    6 le matin, ils fleurissent et poussent, le soir, ils sont fauchés et desséchés.

    7 C’est que nous périssons par ta colère, et à cause de ton courroux l’épouvante nous emporte.

    8 Tu évoques nos fautes en ta présence, nos défaillances cachées à la lumière de ta face.

    9 Car ainsi tous nos jours disparaissent par ton irritation, nous voyons fuir nos années comme un souffle.

    10 La durée de notre vie est de soixante-dix ans, et, à la rigueur, de quatre-vingts ans; et tout leur éclat n’est que peine et misère. Car bien vite le fil en est coupé, et nous nous envolons.

    11 Qui reconnaît le poids de ta colère, [mesure] ton courroux à la crainte que tu inspires?

    12 Apprends-nous donc à compter nos jours, pour que nous acquérions un cœur ouvert à la sagesse.

    13 Reviens, ô Adonaï! Jusques à quand...? Reprends en pitié tes serviteurs.

    14 Rassasie-nous dès le matin de ta grâce, et nous entonnerons des chants, nous serons dans la joie toute notre vie.

    15 Donne-nous des jours de satisfaction aussi longs que les jours où tu nous as affligés, que les années où nous avons connu le malheur.

    16 Que tes œuvres brillent aux yeux de tes serviteurs, ta splendeur aux yeux de leurs enfants!

    17 Que la bienveillance de l’Eternel, notre Dieu, soit avec nous! Fais prospérer l’œuvre de nos mains; oui, l’œuvre de nos mains, fais-la prospérer.


    votre commentaire
  • CE JOUR :

    SUEDE : UN HOMME OUVRE LE FEU SUR LA FOULE

    HONGRIE : EXPLOSION VISANT LA POLICE

    USA : EXPLOSION SUR DEUX CAMPUS


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires