• DISCERNER LE CORPS DU MASHIAH

    Nous connaissons tous, du moins je l'espère, ce fameux verset

    "Oui qui mange le pain ou boit la coupe de l'Adon, indignement est coupable du corps et du sang de l'Adon.

    Que l'homme s'éprouve lui-même, et alors, de ce pain, qu'il en mange, de cette coupe, qu'il en boive.

    Oui qui mange et boit en ne discernant pas le corps mange et boit un jugement contre lui-même..." 1 Corinthiens 11 : 27 et suivants.

    Je me suis attardée sur le verbe DISCERNER :

    (cliquez sur LIRE LA SUITE !)

    Il est surprenant de lire en Hébreu l'écriture de ce mot בין Bene que l'on retrouve dans la transcription du mot Fils בני Benéi !

    La lettre Nun se retrouve à la fin du verbe discerner et au centre du mot Fils !

    Cette lettre a la particularité de cibler le mauvais et le bon penchant chez l'homme, elle caractérise soit la face Tov, bonne, soit la face Ra, mauvaise.

    Nous avons donc en traduction la plus proche de Bene (discerner) Dans la Maison ( la lettre Bet), le doigt d'Elohim (la lettre Youd), me montre qui je suis et qui est l'autre (la lettre Nun) !

    Et ceci pour trouver qui est fils de..Benéi !

    Il devient alors clair comme de l'eau de roche ce que Paul a voulu dire , lui qui maîtrisait parfaitement l'hébreu, en demandant de DISCERNER LE CORPS DU MASHIAH.

    La traduction hébraïque de ce verbe est tout autant intéressante voire salvatrice :

    Apercevoir, percevoir, connaître avec le Souffle.

    Partons du fait indéniable qu'en étant enfant d'Elohim, ce n'est plus moi qui vit mais Yahshouah , Parole faite chair, en moi. 

    Donc je dois impérativement faire deux choses avant Pessah, me sonder et regarder si Yahshoua vit en moi COMPLETEMENT - ou si je cloche entre deux Maîtres, Mamon et Elohim-, puis sonder par le Souffle , avec qui je m'associe pour le partage du Repas.

    Et c'est là que le bât blesse ! Je parle en connaissance de cause, et j'en témoignerai dès que la radio reprendra du service !

    Si je n'effectue pas cet ordre de Discerner qui est fils de la rébellion, ou fils d'Elohim, je courre droit à la catastrophe, puisque n'étant pas "sorti du milieu d'elle, je participe à ses mauvaises œuvres, et j'aurai les mêmes plaies" Révélations 18

    A méditer !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :