• Pensée :

    “Mais lorsque vous aurez passé le Jourdain, et que vous habiterez dans le pays que YHVH, votre Élohim, vous fait hériter, et qu’il vous aura donné du repos à l’égard de tous vos ennemis, à l’entour, et que vous habiterez en sécurité,” (De 12:10)

    “Car si Yéhoshoua leur avait donné le repos, il n’aurait pas parlé à ce sujet après ces choses d’un autre jour. À cause de cela donc, il reste la garde shabbatique pour le peuple d’Élohim.” (Heb 4:8-9)

    Effectivement le Royaume ne fut pas établi à partir de la mission de Yéhoshoua (Josué) le Royaume est encore à venir, nonobstant le repos intérieur, le septième jour est encore en devenir, ce qui justifie encore et encore sa célébration hebdomadaire, laissée à la garde du peuple d’Élohim en Yéshoua.


    votre commentaire
  • Pensée :

    “Ce n’est point à cause de ta justice, ni à cause de la droiture de ton cœur que tu entres pour posséder leur pays ; car c’est à cause de la méchanceté de ces nations que YHVH, ton Élohim, les dépossède devant toi, et afin de ratifier la parole que YHVH a jurée à tes pères, à Abraham, à Isaac, et à Jacob. Et sache que ce n’est pas à cause de ta justice que YHVH, ton Élohim, te donne ce bon pays pour le posséder ; car tu es un peuple de cou roide.” (De 9:5-6)

    « Si vous entendez mes ordonnances et les mettez en pratique… »

    voici ce que YHVH fera pour son peuple… Mais ce n’est toutefois pas à cause de cette justice… mais à cause de l’iniquité des peuples qui sont sur le territoire que YHVH a juré de donner à Avraham, à Yitshaq et à Yaaqov !

    Que tout Israël le sache !


    votre commentaire
  • Pensée :

    “Entends, Israël, YHVH notre Élohim YHVH UN.

    Tu aimeras YHVH ton Élohim de tout ton cœur, de tout ton être, de toute ta force.

    Ces paroles que Moi Je t’ordonne aujourd’hui seront sur ton cœur ;

    Tu les inculqueras à tes enfants ; parle d’elles, en habitant ta maison, en allant sur la route, en te couchant, en te levant.

    Tu les attacheras comme signe sur ta main, elles seront un diadème entre tes yeux ;

    Tu les inscriras sur les montants de ta maison et de tes portes.” (De 6:4-9)

    Quel programme ! Avons-nous la capacité de réaliser cela en perfection ? Qui mettra les paroles au jour le jour dans nos cœurs ? Alors Celui qui est la Parole est intervenu…

    “ Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie ; nul ne vient au Père que par moi.” (Jn 14:6)


    votre commentaire
  • Pensée :

    Le rappel de la Torah, et du parcours chaotique du peuple d’Israël sont déterminants de l’espérance promise à Israël. Le chemin qui reste à parcourir sera-t-il sans problème ? Certes non, mais voici ce que laissera Moshéh au terme du livre de Dévariym, Deutéronome :

    « Heureux es-tu Israël ! Qui est comme toi, un peuple sauvé par YHVH, le bouclier de ton secours et l’épée de ta majesté ? Tes ennemis défailliront devant toi, et tu fouleras leurs hauts lieux » (De 33 :29)

    Voici ce qu’en dira le psalmiste :

    “Qui habite le secret d’Elyon passe la nuit à l’ombre de Shaddaï, disant à YHVH : Mon abri, ma forteresse, mon Élohaï sur qui je compte ! C’est lui qui t’arrache au piège des chasseurs qui s’affaire à détruire ; il te couvre de ses ailes, tu t’abrites sous ses ailes. Armure et bouclier, sa vérité. Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, de la flèche qui vole de jour, de la peste qui marche dans l’obscurité, ni le fléau qui dévaste à midi. Qu’il en tombe mille à tes côtés et dix mille à ta droite, toi, tu restes hors d’atteinte. Il suffit que tes yeux regardent, tu verras la rétribution des criminels, toi qui dis : YHVH mon abri ! et qui fais d’Elyon ton refuge. Le malheur ne peut fondre sur toi, ni la plaie approcher de ta tente : IL a pour toi donné ordre à ses anges de te garder en toutes tes routes. Sur leurs mains ils te porteront pour que ton pied ne heurte pas la pierre ; sur le fauve et la vipère tu marcheras, tu fouleras le lionceau et le dragon. Puisqu’il est épris de Moi, Je le délivre. Je l’exalte puisqu’il connaît mon Nom. Il crie vers Moi et Je lui réponds : « Moi-même Je suis avec lui dans la détresse, Je le délivre et Je le glorifie, à longueur de jours Je veux le rassasier et Je ferai qu’il voie mon Salut. »” (Ps 91)

    Que YHVH guide Israël par le bras puissant de Sa droite, Yéshoua.


    votre commentaire
  • Pensée :

    Réouven, Gad et une partie de Ménashéh réclamèrent leur héritage hors des frontières promises à Israël, ils voulurent s’établir à l’Est du Jourdain. Plus tard par crainte de ne plus être reconnus de la part de ceux qui se sont établis dans les strictes frontières, ils élevèrent un « monument » de rappel de leur foi en YHVH, sur le Jourdain.

    La crainte d’être vus comme des étrangers… ne devait pas être qu’un simple sentiment, mais une tendance déjà perçue, sinon pourquoi ériger un tel « monument » ? Josué 22.

    Le Jourdain… là où par son baptême, l’engagement de l’Adon Yéshoua fut « acté » devant les hommes et les anges. Le Messie venait pour rassembler ceux de la bergerie des frontières et ceux de la bergerie hors frontières. Si le baptême fut acte témoin visible, la prière relatée en Jean 17 fut le « monument » élevé jusqu’au trône de Gloire qui scellerait l’unité en Lui… Car des deux IL n’en a fait qu’UN.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique