• ISAIE 51

    1 Ecoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, vous qui recherchez l'Adonaï ! Jetez les yeux sur le rocher d'où vous fûtes taillés, sur le puits de carrière d'où vous fûtes extraits.

    2 Considérez Abraham, votre père, Sara, qui vous a enfantés; lui seul je l'ai appelé, je l'ai béni et multiplié.

    3 Ainsi l'Adonaï a consolé Sion, a consolé toutes ses ruines; il a transformé son désert en Eden, sa solitude en jardin divin. Dans son sein régneront la joie et l'allégresse, les actions de grâces et la voix des cantiques.    

    4 Ecoutez-moi, vous qui êtes mon peuple, prêtez-moi l'oreille, vous qui formez ma nation! Car l'enseignement émane de moi, et j'établis la justice pour éclairer les nations.

    5 Elle est proche, ma justice, mon salut va éclore, et mes bras statuer sur les peuples; en moi les îles espèrent, comptant sur ma puissance.

    6 Levez vos regards vers les cieux et contemplez la terre en bas! Car les cieux s'évanouissent comme la fumée, la terre s'en va comme un vêtement usé, et ses habitants meurent comme des insectes. Mais mon salut demeure éternellement et ma justice ne connaît pas de défaillance.

    7 Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple qui portes ma loi dans ton cœur! Ne craignez pas les insultes des hommes et ne soyez point effrayés de leurs outrages;

    8 car ils seront comme un vêtement que mangent les mites, comme la laine que dévore la teigne, tandis que ma justice dure à jamais et mon salut d'âge en âge.

    9 Réveille-toi, réveille-toi, revêts-toi de force, ô bras d'Elohim ! Réveille-toi comme aux jours d'autrefois, dans les siècles antiques! N'est-ce pas toi qui taillas en pièces Rahab , qui frappas à mort le monstre?

    10 N'est-ce pas toi qui desséchas la mer, les eaux du vaste gouffre, qui traças dans les flots profonds une route pour le passage des affranchis?

    11 Oui, les rachetés d'Elohim reviendront; ils rentreront à Sion avec des chants de triomphe, une joie perpétuelle couronnant leur tête. Joie et allégresse seront leur partage, adieu douleur et soupirs!

    12 C'est moi, c'est moi qui vous console! Qui es-tu, toi qui as peur d'hommes périssables, des fils d'Adam qui tout à l'heure seront de l'herbe?

    13 Oubliant Elohim, qui t'a créé, qui a étendu les cieux et fondé la terre, tu trembles sans cesse, tous les jours, devant la colère du tyran qui médite ta perte; mais où donc est maintenant la colère du tyran?

    14 Rapidement le captif verra tomber ses chaînes; il ne mourra pas dans son cachot et le pain ne lui fera pas défaut.

    15 Car je suis YHWH, ton Elohim, Celui qui dompte la mer quand ses flots se soulèvent, et qui se nomme YHWH-Cebaot.

    16 J'ai déposé mes paroles dans ta bouche, et je t'ai abrité à l'ombre de ma main, voulant établir de [nouveaux] cieux et réédifier la terre, et dire à Sion: "Tu es mon peuple!"

    17 Réveille-toi, réveille-toi! Debout, Jérusalem! Tu as été abreuvée, par la main de l'Adonaï, du calice de sa colère; la lie de la coupe du vertige, tu l'as bue, tu l'as épuisée.

    18 Et pas un ne la soutient de tous les fils qu'elle a enfantés! Pas un ne saisit sa main de tous les enfants qu'elle a élevés!

    19 Deux coups t'ont frappée, nul ne t'a plainte: la dévastation et la ruine, la famine et le glaive; à qui donnerais-je mission de te consoler?

    20 Tes enfants, défaillants, gisent au carrefour de toutes les rues comme le buffle pris au piège, étourdis qu'ils sont par la colère de YHWH, par l'animadversion de ton Elohim.

    21 Or donc, écoute ceci, infortunée, toi qui es ivre, mais non de vin.

    22 Ainsi parle ton Maître, YHWH; ton Elohim, le champion de ton peuple: "Vois, je retire de ta main le calice du vertige; la lie de la coupe de ma colère, tu ne la boiras plus.

    23 Je la mettrai dans la main de ceux qui t'ont contristée, de ceux qui, s'adressant à ta personne, te disaient: "Couche-toi à terre, que nous passions [sur toi]!" Et tu faisais de ton dos comme un sol qu'on foule, comme une rue pour les passants.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :