• «L'Europe est gravement malade» : Deutsche Bank alerte !

    source: https://francais.rt.com/economie/23569-deutsche-bank-europe-est-gravement-malade

    Note de Liliane : Nous voici , ENFIN, avec des confirmations venant de ceux là même qui volent le peuple...

    A tous ceux qui me traitent de "complotiste" depuis ces dernières années, je suis malheureusement en droit de vous dire que je ne m'étais pas trompée, la bible dit vrai !

    Y en a même , rare, mais ça existe, qui me tançaient pour que j'arrête de dire "je vous l'avais bien dit"...Pff, quand on ne veut pas voir la réalité en face, rien de plus gênant quand on vous rappelle que de "prophète de malheur" on est plutôt de véritables sentinelles qui alertent à juste titre !

    Ainsi donc , le chaos économique n'a jamais été plus près de nous qu'aujourd'hui.

    Je refais un condensé de sorte que vous compreniez bien :

    2015 APRES l'essai chyprien de bloquer les comptes "riches", l'UE signe l'élargissement de cette méthode honteuse étendue à TOUS les pays signataires , en l'occurrence les 28.

    Décembre 2015, est signé dans le plus grand secret, l'élargissement à la ponction TOTALE de TOUS les comptes, PETITS ET GRANDS , en cas de faillite d'une banque...

    Juillet 2016 La DeutscheBank , c'est à dire la Banque pilote Européenne, celle qui commande Bruxelles, la BCE, révèle que pas moins de 150 Milliards d'Euros manquent à l'appel, au bout ? La faillite généralisée d'un grand nombre de banques.

    Donc ? à moyen terme le fameux krash qui va faire que TOUS les comptes des banques concernées vont se retrouver GELES ! nada, plus un kopek, en une seule nuit tout sera repris !

    Ca vous parle ?

    Ma foi si d'aventure vous êtes encore branché mamon, sécurité et que sais-je , la douche va être plus que froide...

    Dans ces temps à venir, je me dis qu'au final, nous serons un "reste" à vivre grâce à Yahshoua, c'est à dire peu importe si on a ou pas, parce que notre richesse se situe ailleurs : Le Royaume à venir ! Et là personne ne pourra rien nous ravir.

    En attendant, que le bon sens et la sagesse d'en haut vous fasse agir et prendre les mesures qui s'imposent.

    ===========

    Alors que les capitalisations en Bourse de grandes banques européennes s'effondrent, la Deutsche Bank estime que les banques européennes ont un besoin urgent de liquidités. Les signes faisant craindre un krach bancaire européen se multiplient.

    Selon David Folkerts-Landau, économiste en chef de la Deutsche Bank, les banques européennes ont besoin en urgence de quelque 150 milliards d'euros afin d'éteindre l'incendie. La Deutsche Bank, faisant le constat d'une grave crise bancaire, en appelle même à l'Union européenne, alors que cette dernière se refuse par principe à toute intervention et renflouement, bail out dans le jargon de la finance.

    Le secteur bancaire européen «est gravement malade et doit s'attaquer à ses problèmes très rapidement, sinon on court à la catastrophe. Je ne suis pas un prophète de malheur, je suis juste réaliste», a prévenu Lorenzo Bini Smaghi, un cadre d'état-major de la Société générale et ancien administrateur de la Banque centrale européenne.

    Créances irrécouvrables, Brexit et crise des dettes souveraines

    Les banques européennes sont en effet confrontées un problème de créances douteuses dans un contexte de crise économique où les débiteurs deviennent insolvables, doublé d'un climat d'inquiétude sur les marchés financiers suite au Brexit. Les banques doivent en outre faire face à la crise des dettes souveraines des pays européens, à l'instar de la dette grecque, que les banques doivent dévaloriser avant de l'intégrer dans leurs bilans.

    Pour Deustche Bank, la crise bancaire italienne qui focalise l'attention des observateurs ne serait que le sommet de l'iceberg : plusieurs banques européennes sont malmenées en Bourse et voient leur capitalisation boursière fondre littéralement comme neige au soleil. La banque italienne Monte dei Paschi, par exemple a perdu 97,7% de sa capitalisation boursière depuis 2007 alors que le cours de Deutsche Bank s'est, lui, effondré de 48% en un an.

    Et, même en dehors de l'Union européenne, la banque Credit Suisse a chuté de 63%. L'indice Bloomberg des banques européennes et des services financiers a accusé pour sa part en 2015 une baisse spectaculaire de 33%.

    Deutsche Bank, troisième banque européenne du point de vue de ses actifs est par ailleurs dans le collimateur du FMI qui l'a identifiée comme une menace majeure pour le système financier mondial.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :