• La bête européenne.

    source : http://lesmensongesreligieuxdevoiles.blogspot.fr/2017/04/la-bete-europeenne.html

    Note de Liliane : Je vous recommande vivement cet article du blog de Daniel. Il va dans le sens complet de la Parole. De même , pour ma part, il confirme, conforte ce que je pressens et m'apprête à faire .

    Meilleurs remerciements au couple Dachy.

    ==========================

    Et en sous-titre:   Bonne Pâque 5992 à tous nos frères et sœurs dispersés en Yéshoua, le Roi des Juifs, notre Sauveur.

    Puisque ce monde si gentil et si civilisé est celui qui, d'après la Parole de YHWH, en est arrivé à appeler mal ce qui est bien et bien ce qui est mal, allons y franco pour rincer les oreilles et présenter les choses  autrement que ce qu'en disent les médias mainstreams.

    La guerre économique entre l'Amérique et l'Europe est une guerre à mort qui débouchera sous peu sur un vainqueur et un vaincu.  L'arrivée au pouvoir d'un Donald Trump va sans doute hâter l'issue de cet affrontement immoral, inspiré depuis des décennies par les intérêts économiques, autrement dit par la cupidité et les rapports de force entre les grands possédants des deux côtés de l'Atlantique.

    D'un côté c'est l'Europe, le vieux continent dont l'histoire est, on ne peut plus, chargée de crimes, de complots, de guerres, y compris coloniales, d'injustices de toutes sortes et de grandes saloperies. Bref : tout un art de vivre qui consiste, devant la Loi proposée par le Dieu suprême, à creuser sa propre fosse pour y tomber dedans.

    De l'autre, l'Amérique, dite l'Oncle Sam. 
    Le "nouveau monde" a été conquis par des pionniers blancs peu recommandables, qui se sont faits génocidaires des indiens et esclavagistes jusqu'en 1863. 
    S'en est suivie une expansion économique frénétique où tous les coups étaient permis pour faire des affaires.


    Pour illustrer cet art de vivre, les billets de Georges Duhamel, en visite sur ce continent au début du 20ème siècle, notamment celui intitulé "les abattoirs de Chicago", sont édifiants. 
    Dans tous ses rouages, l'Amérique triomphante a ensuite été corrompue jusqu'à la moelle par le gangstérisme.


    Al Capone mettait dans sa poche :   politiciens, banquiers,  juges et police. Dans quelles sortes de mains croyez-vous que son immense fortune est passée depuis sa mort ? Le gangstérisme a cédé la place au bankstérisme.


    Fondée sur de telles valeurs, l'Amérique est devenue ainsi le gendarme du monde, destructrice de l'environnement à échelle industrielle.


    Aux heures les plus sombres de l'histoire, elle a fermé ses portes aux Juifs d'Europe persécutés fuyant l'Allemagne nazie, mais sitôt après ce conflit mondial transformé en gigantesque business, elle a dispensé asile et impunité à de nombreux criminels et savants nazis dont elle a utilisé les compétences démoniaques  pour assurer son hégémonie dans la monstrueuse escroquerie qu'est la course aux armements. Quand on examine l'historique et le calendrier des explosions nucléaires américaines perpétrées depuis l'horreur d' Hiroshima, on en est atterré.

    Malgré les apparences du moment, d'une Europe en perte de vitesse et en voie de décomposition au vu de la corruption régnante, le vieux continent, qui a subi au cours de son histoire les plus grandes crapules que le monde a jamais connues, peut encore raviver ses racines pour faire renaître, selon le grand désir des puissances occultes qui s'y préparent, le "Saint Empire romain germanique", une résurgence de l'empire assyrien, que les prophéties présentent comme la verge de l'Adonaï, l'instrument de colère destiné à frapper un monde corrompu par la mise en oubli total de YHWH.


    Au début des années 90, je me souviens avoir entendu Mitterand, au cours d'un de ses discours cauteleux, pleins de sous-entendus et de précautions oratoires, glisser brièvement les mots "quatrième Reich" en s'exprimant sur l'avenir de l'Europe.

    Le mot était lâché et ce n'est pas par hasard qu'il a été entendu. Une seule fois suffit parfois pour mettre la puce à l'oreille de certains...

    Laissons donc l'Europe et l'Amérique des puissances de l'argent s'affronter pour le malheur des peuples qui les composent et revenons aux principes bibliques qui doivent accompagner nos réflexions sur les événements et les circonstances que nous traverserons encore avant la "semaine" finale.  

    Un long cortège de déceptions. Voilà donc ce qu' aura été l'histoire de l'humanité depuis la déchéance volontaire du premier Adam, victime de sa propre tricherie et de sa ruse à l'égard de son Créateur, ce qui lui a valu de devoir sortir du Jardin d'Eden, d'être tenu écarté de l'Arbre de Vie (la Parole) et de devoir se contenter de l'arbre de la connaissance intellectuelle (Satan).


    Depuis lors, YHWH n'a pourtant cessé d' adresser ses oracles aux  hommes, à maintes reprises et de plusieurs manières.


    Tout d'abord, comme nous le confirme le beau témoignage d'Etienne, ce sont des anges, en tant que messagers, et non des écrivains de nature humaine, qui ont donné aux hommes la Tora, texte hors de portée des écrivains les plus instruits, où on parle de Moïse à la troisième personne. Idem pour tous les textes de la Bible d'ailleurs.


    Soutenir que ce message, dans la splendeur cohérente et prophétique de ses 66 livres, puisse être sorti de la plume d'auteurs intelligents qui se sont concertés de génération en génération pour fournir au total un livre aussi mal compris, est simplement ridicule.

    Ce message, le plus beau du monde, relègue comme nulles et non avenues toutes les philosophies possibles et imaginables que les hommes se sont inventées pour penser le monde comme il va.

    Après les anges messagers et avant d'envoyer Sa Parole faite chair, Yéshoua, le Messie et Roi des Juifs, c'est par ses serviteurs les prophètes d'Israël que YHWH a communiqué aux hommes et au peuple choisi pour exemple les moyens de sortir des malédictions qu'ils se sont attirées.


    C'est au travers d'une hiérarchie logique et bienveillante que la Parole de Vie a toujours été transmise. 
    D'abord les prophètes. Ceux-ci étaient censés transmettre la volonté divine aux prêtres (sacrificateurs), lesquels devaient en instruire les rois (que le peuple s'était donnés par faiblesse, ayant renié YHWH), lesquels rois se devaient de conduire les gens du peuple dans la crainte respectueuse de la justice et des principes qui ne mentent pas, pour le bien de tous.


    (Quand on jette un coup d’œil sur l'ambiance qui règne, par exemple en France pendant cette campagne pestilentielle, on peut voir qu'on est loin du compte !)

    Dans sa course folle et dans l'ignorance totale du secours divin puissant, accessible, bienveillant et promis par la Parole prophétique depuis la ligne 1 de Berechit (Genèse) jusqu'au dernier verset de Révélation (Apocalypse), le monde continue de fonctionner en totale amnésie des leçons de son histoire.

    Victime aveugle de sa propre sottise, il poursuit sa course vers le fond de son impasse, de crises financières en crises économiques, de guerres économiques en crises sociales, le tout dans un contexte incontrôlable et incontrôlé de catastrophes écologiques et humanitaires, puisque rien ne change.

     Soyons lucides. Voici ce qui vient:

    Une guerre civile religieuse généralisée sur fond de cataclysmes,  de déréglements climatiques et de famine mondiale. Bref. Au menu, une détresse jamais égalée dans l'histoire.

    Retour de manivelle final des actions de l'homme: le seul animal qui détruit volontairement les miracles du monde vivant qui le font vivre. Malheur aux hommes qui,  en se prenant pour des petits dieux, se confient en ce qu'ils sont devenus dans leur oubli d'Elohim Tsébaot cosmique vivant, aveuglés par la science et la technologie corrompues. 


    Avec un tel bagage dépourvu de vertus morales, lorsque les grandes privations leur tombent dessus, ils peuvent se révéler subitement tout autres que ce qu'ils croient être et se muer en nazis, en monstres de cruauté, en bêtes féroces et même en cannibales.

    Ce qui arriva sous Jérémie, avec valeur d'avertissement sur les comportements potentiels affreux qui sont dans l'homme.


    Une société consumériste de suiveurs, une éducation de pacotille et mensongère, où l'économique est le seul évangile, rend très improbable le sursaut moral nécessaire pour sortir de l'impasse.

    Regardons en face comment ce monde s'est amélioré depuis 1945.

    La fin du nazisme, proclamée avec moult déclarations fracassantes  ("plus jamais çà !") n'était qu'illusion et poudre aux yeux, assorties de serments d'ivrognes adressés aux foules traumatisées dans le décor des ruines fumantes à l'issue de ce deuxième conflit mondial, une fois de plus voulu, orchestré et programmé par les valets sataniques du monde politico- militaro-industriel, lesquels ne valaient pas mieux que leurs prédécesseurs de la guerre de14-18. ("Celle que je préfère"...cf Brassens).

    Aujourd'hui, l'état de putréfaction d'un monde gangrené un peu partout par la démence, est si alarmiste qu'il est aisé de comprendre en quoi va consister le pouvoir de prophétiser, que Yéshoua va bientôt donner aux deux oints qui, comme Elie, se tiendront devant Lui et parleront en son Nom pendant 1260 jours la première moitié de la dernière "semaine" de sept ans.

    Ce ne sera rien d'autre qu'annoncer d'avance les effets dominos dévastateurs, résultant de ces expériences génocidaires de manipulations d'armes climatiques commanditées par la CIA et poursuivies sans relâche avec la complicité de tous les gouvernements de ce monde pourri. 

    Le comble est que les fléaux destructeurs, (absence de pluie etc) que la terre entière va subir pendant leur témoignage,  vont leur être imputés par ceux-là mêmes qui en auront été la cause et qui serviront de motifs d'accusation pour réserver à ces deux gêneurs un sort identique à celui de tous les prophètes d'Israël qui ont parlé au nom de YHWH dans le passé : l'assassinat.

    Le comble de l'abomination aura été perpétrée. L'église qui sera en Judée (marquée à la Pentecôte précédente : Ezéchiel 9 : 4) fuira vers son lieu. 

    La deuxième moitié de la semaine sera le temps de la vengeance sur les "habitants de la terre" (attention aux termes), épargnés jusqu'alors,  après extermination de la "grande foule" par Satan, incarné dans l' homme impie comme le furent à l'époque et à titre d'exemple les pourceaux par une légion d'anges malfaisants.
     

    Oïe vav oïe (expression hébraïque) pour les "habitants de la terre"!


  • Commentaires

    1
    Mamouchka
    Samedi 8 Avril à 14:20
    Mais l'année hébraïque n'est pas 5992 mais 5777 ! Que comprendre. Merci de me répondre. Soyez bénie
      • Samedi 8 Avril à 16:07

        Salutations Manouchka, 

        Le grand Rabbinat refuse de reconnaitre l'indication dans la Torah qui stipule dans Exode que le peuple a été en esclavage 430 ans. Il a fait un "savant " calcul disant qu'il y a une erreur et qu'au final il ne faut retenir que 200 ans ...comme si Adonaï pouvait se tromper !

         

        Donc il suffit de rajouter la différence occultée et nous arrivons à 5992. tout simplement...

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :