• VÉRITÉ BIBLIQUE OU VÉRITÉ HISTORIQUE ? (REDIFF)


    Note de Liliane : Daniel et Michèle m'ont fait parvenir leur dernier écrit par mail . Je les remercie encore bien vivement pour tout le travail qu'ils font aussi de leur côté. Que notre Elohim les garde et les fortifie dans ces temps difficiles, eux et leurs enfants, leurs familles.

    ===============================

    Devant YHWH, cette question n’a aucun sens, pour la bonne raison que les deux ne font qu’une.

     

    Dans le but de détruire la crédibilité infaillible des évangiles, les historiens religieux de la tradition juive jouent sur les apparentes contradictions qu’ils relèvent, notamment entre l’évangile de Luc et les données historiques de l’époque romaine.

    Etant donné que leur négationnisme à l’égard du Messie juif Yéshoua s’en trouve conforté, ils ne se sont bien entendus, pas donné la peine de rectifier l’erreur de 6 ans commise par les Catholiques romains, erreur également répandue dans le monde chrétien protestant sur la chronologie du Sauveur, Gloire d’Israël et fleuron de l’Humanité, dans son parcours comme Fils d’homme.

     

    Il est donc grand temps (et juste) qu’au temps final, conformément à la promesse faite au prophète Daniel, la connaissance augmente et se répande abondamment, afin qu’il ne subsiste plus aucune contradiction entre la vérité biblique et la vérité historique.

     

    Prenons un exemple de faux enseignement :

     

    Il est faux de déclarer que la 15ème année du règne de Tibère correspond à l’an 29, suivant le calcul : 15 ans après l’an 14 (mort d’Auguste)= l’an 29.

    C’est faire mourir le Messie en l’an 33, âgé comme on le sait de presque 33 ans, au terme de son ministère de 3 ans commencé un Nissan et terminé pendu au bois un autre Nissan.

    La chaîne d’erreurs qui en résultent le font premièrement, ipso facto, naître en « l’an zéro » ; ce qui est ridicule, vu que cette année est inexistante, quoique étonnamment mentionnée par les observatoires astronomiques, (comme si la confusion religieuse ne suffisait pas !!!)

     

    De plus, cette énormité ne tient pas une minute devant une analyse un peu objective, quand on sait qu’Hérode le Grand, ce cruel roi collabo qui mourut rongé des vers pendant un discours en l’an -4, n’aurait jamais pu, depuis sa tombe, ordonner la tuerie des enfants âgés de 0 à 2 ans de Bethlehem Ephrata.

     

    La question se pose : pourquoi cette erreur de 6 ans ?

    Parce qu’en réalité le règne EFFECTIF de Tibère est antérieur de 6ans à la mort d’Auguste, mort sans descendance.

    Avant même d’adopter Tibère et à la suite de son échec sur l’Elbe en l’an 9, à Varus, il avait déjà délégué à ce dernier ses pouvoirs militaires et diplomatiques.

     

    Les conséquences de cette rectification d’erreur ne vont pas nous décevoir ! Surtout si on y adjoint le vrai calendrier naturel rappelé par YHWH à Moïse, à l’exclusion de celui de Hillel II et encore plus de celui des Catholiques romains. Voyons plutôt.

    Commencé au mois de Nissan 24, le ministère de Yéshoua se termine à la Pâque, pendant la Préparation, en l’an 27, le 14 Nissan « entre les deux soirs ». Cette date correspond au 9 avril.

    Trois nuits et trois jours plus tard, en sortie du Shabbat, il ressuscite au 1er jour de la semaine, jour en lequel la gerbe des prémices, conformément à la Torah, doit être présentée par le Souverain Cohen.

    Nous sommes alors le dimanche 13 avril 27.

    Il a environ 33 ans lorsqu’il meurt.

    Un peu moins de 33 ans auparavant, il naît à Bethlehem le jour de la Pentecôte, Fête des Semaines,

    en l’année -7. Ce jour de Chavouot est le dimanche 6 juin. La Pentecôte tombant toujours un dimanche,

    premier jour de la semaine, elle est appelée aussi shabbat second-premier.

    39 semaines avant sa naissance, exactement 273 jours, le Verbe se fait chair. Il est conçu dans le ventre De Myriam, alors en visite chez sa cousine Elisabeth à la fête des Acclamations (Zikhron Teruah), au 1er jour du septième mois, ce qui correspond au 5 septembre de l’an -8. 

    Détail amusant (croyez-vous que cela soit du hasard ?) : nombre total de jours écoulés depuis sa naissance Jusqu’à sa sortie de la tombe : 12.000.

    Pas un de plus, pas un de moins. 

    Attention. Ce n’est pas tout, car le cycle COMPLET des fêtes solennelles ordonnées à Moshé doit être maintenant accompli et achevé par le Roi des Juifs dans toute sa puissance aux dates prévues et annoncées d’avance par un YHWH omniscient, le Maître absolu de la matière et du temps, l’Etre Suprême qui n’a pas besoin du conseil de personne pour sortir de Son silence et agir au temps qu’Il a fixé et communiqué à ses serviteurs. 

    Trois événements prophétiques, liés aux rendez-vous solennels annuels, restent à accomplir et à être vécus pour tous, bons et méchants, et pas des moindres :

    1. Les Expiations

    2. Les Souccot

    3. Le Dernier Grand Jour.

     

    1. A commencer par Jérusalem, le monde entier, dont Satan est le Prince, va commencer à expier au travers de la grande tribulation. Elle commencera environ une semaine de jours après l’assassinat des deux témoins et durera 3.5 ans, au terme desquels Satan sera neutralisé pendant le grand repos de 1000 années, le shabbat millénaire. 

    2. Renaissant de ses cendres par un nouvel acte divin de création renouvelant toutes choses, le monde survivant après le chaos mondial est remis à la case départ d’une civilisation agraire, avec mise à l’arrêt des guerres er autres sottises dévastatrices et des cabanes pour tout logement en ce nouveau départ sous le Règne du Messie. 

    3. Prophétiquement, le Dernier Grand Jour, 8ième jour après Souccot, clôturant les 7 Fêtes solennelles, annonce la remise, au Père, par Yéshoua, de Son Royaume entièrement restauré au bout des 7000 ans, après le Jugement Dernier, qui peut comporter la seconde mort, la seule qu’il nous faut craindre.

    La « semaine » est accomplie. Le Règne universel de YHWH, qui sera tout en tous, commence alors. 

    Il y a donc beaucoup d’espérance pour notre avenir si on sait sur QUI prendre appui. 

    Seul le vrai et unique calendrier naturel permet d’apporter la preuve mathématique que YHWH ne s’est pas moqué du monde en l’imposant à Moshé.

    Il n’est pas homme (religieux) pour mentir ni se repentir. Or, s’Il n’a pas menti dans le passé en annonçant au jour et à l’heure près, des siècles en avance, les dates des événements vécus, soufferts et accomplis par le Messie Yéshoua, Gloire d’Israël, osons parier qu’Il ne va pas se mettre à nous faire croire à des bobards pour les événements finaux, dictés aux Prophètes, aux Apôtres, et finalement au peuple nouveau-né qu’Il va appeler en Sion pour réduire au silence les incrédules du monde entier.

    Si l’explication prophétique, aidée par l’esprit, ne s’accompagne pas d’une logique incontournable, comment les fils spirituels de Yéhuda et d’Ephraïm diront-ils AMEN ? 


  • Commentaires

    1
    daniel Dachy
    Lundi 12 Mars 2012 à 07:31

    Erratum

    qu'on me pardonne cette erreur de distraction :

    Bien entendu, il faut lire: "un peu MOINS de 33 ans auparavant"...

    et non: "un peu plus de 33 ans auparavant".

    2
    fillederoi Profil de fillederoi
    Lundi 12 Mars 2012 à 08:40

    Pardonné et rectifié..sourire J'aurai dû le remarquer également...faute partagée donc..

    shalom à tous les deux pour cette semaine !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :